Ces plantes qui nous « dépolluent »

Classé dans : maison, Santé | 0
Partagez les bonnes idées avec vos amis


Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un sujet assez incroyable : les plantes dépolluantes


Au début, je pensais juste vous parler des plantes et de leurs vertus intéressantes. Mais ce que j’ai découvert en faisant des recherches sur le sujet m’a glacé le sang.

En effet, durant les fêtes de fin d’année, j’ai reçu de la part d’une amie un ensemble de ces plantes, capables d’absorber tous ces modulateurs endocriniens et autres substances potentiellement cancérigènes dont regorgent nos intérieurs.


Je savais, bien sur, que ces molécules néfastes existaient. Mais j’ignorais à quel point elles étaient partout, autour de nous. Et surtout, que même en faisant attention, on ne pouvait les éviter.


On les retrouve dans les plastiques, les tissus, nos produits cosmétiques, de nettoyage, les colles des tapis ou de tapisserie, les peintures, les meubles, les rideaux de douche, … Jusqu’aux aliments.

Personne n’est épargné, surtout les plus jeunes et les femmes enceintes… Leurs effets à long terme sur la santé en faible quantité, mais au quotidien, sont difficiles à prévoir. Mais on se doute que ce n’est pas fantastique pour nos organismes, vu leurs effets lors d’exposition à plus fortes doses.


Petit tour des polluants les plus courants dans nos maisons:

1.Toluène

Solvant utilisé dans les parfums, cet hydrocarbure aromatique se retrouve entre autres dans les vernis, les laques, les peintures et l’encre. Il est suspecté de faire pénétrer dans notre organisme des substances cancérigènes par ses propriétés de solvants. Sans oublier qu’il est également irritant, allergisant et neurotoxique à haute dose.

vernis à ongles

2.Benzène

Agent cancérigène et génotoxique, cette substance a progressivement été remplacée en Occident au profit du toluène. Toutefois, il est encore utilisé massivement dans l’industrie asiatique. Chez nous, on l’utilise encore comme solvant en parfumerie, comme dégraissant dans les garages, l’essence. On le retrouve aussi dans les fumées de cigarettes et la combustion du bois (poêle et incendie de forêt.

3.Monoxyde de carbone

Ce tueur silencieux fait chaque année plusieurs morts dans nos pays. Les chauffe-eaux défectueux sont les principaux responsables de ces catastrophes. Le CO est également bien présent dans la fumée de cigarette.

4.Xylène

Cet autre solvant est utilisé dans certains médicaments, l’encre, les peintures, les pesticides, les nettoyants. Il a des propriétés neurotoxiques et irritantes. Il peut également provoquer des altérations du foie et des reins.

bombes de peintures colorées

5.Formaldéhyde

Appelé également formol ou méthanal, c’est le champion toute catégorie de la pollution intérieure. Avec à son palmarès des propriétés cancérigènes, mutagène, reprotoxique et corrosif, il est pourtant encore très souvent présent dans des produits que nous utilisons tous les jours. Et ce, malgré un règlement européen qui limite son utilisation.


On le retrouve dans les produits nettoyants et les désinfectants. On le retrouve comme protecteur de fibre, caoutchouc, cuir et produits polymérisé (autrement dit, tous les matériaux que nous portons et touchons). Cet agent sert également des protecteurs de denrées alimentaires destinées à l’humain et aux animaux (sous l’appellation E240, normalement plus autorisée en Europe) . Il est aussi présent dans les colles, les panneaux agglomérés, le contre-plaqué,…

Une étude réalisée sur les lits de bébé montre que peu importe la marque, les berceaux libèrent une quantité non-négligeable de formaldéhyde, absorbée par les nourrissons particulièrement sensibles à cette substance.

canards en plastique multicolores

6.Ammoniac

Naturellement présent dans la nature, et même dans notre corps, l’ammoniac s’il se retrouve en quantité trop importante, devient toxique pour notre organisme. Si notre foie fonctionne mal, par exemple, cette intoxication par l’ammoniac  » naturellement produit » peut également se produire. Mais les personnes sont plutôt confrontées à de faibles quantités d’ammoniac (mais régulièrement ) dues à l’utilisation d’engrais et au tabac. Il est aussi impliqué dans la fabrication de plastique et de fibres synthétiques. Ses effets néfastes sont neurologiques, une hépatomégalie (foie disproportionné), des convulsions, …

Mais alors, que faire ?

Pour diminuer la quantité de polluants à l’intérieur, ne pas fumer et bien régler son poële semblant assez judicieux.


Une idée plus coûteuse est d’investir dans des peintures et autres meubles certifiés sans substances nocives. Mais tout le monde n’a pas la chance de pouvoir rénover son manoir comme la duchesse de Sussex.


Une autre solution, naturelle, existe pour minimiser la quantité de ces substances dans nos maisons: les plantes dépolluantes.


Le pionnier de cette théorie est un ingénieur de la Nasa, Bill Wolverton. Dans les années 80, il a lancé un projet de « Biohome » pour étudier la façon dont les plantes décontaminaient un espace clos. Le but était de dépolluer de futures navettes spatiales. Depuis, d’autres études on suivi dont le programme « Phy’air’ en France. Certaines sont décriées, d’autres sont plus sérieuses.


Comment fonctionne la phytoépuration?

le cycle des plantes dépolluantes
La phytoépuration
Schéma de ScienceDirect.com

Le schéma illustre la dégradation des pesticides dans le sol mais vaut également pour l’élimination d’autres substances toxiques. Sans entrer dans les détails, on remarque que le métabolisme de la plante joue un grand rôle dans la dégradation. Mais que les bactéries des racines sont également très importantes.

Voici une liste de 15 végétaux bien utiles en plus d’être agréables à regarder :

1.La fougère de Boston:

fougère de boston plantes dépolluantes
fougère de Boston

C’est la star des plantes dépolluantes. Son dada: éliminer le formaldéhyde et le Xylène. Elle aime la lumière vive, mais ses feuilles sont vite brûlées si on la place contre une fenêtre. Bien arrosée, elle permet de contrôler l’hygrométrie du pièce.

2.Diffenbachia:

diffenbaccia plantes dépolluantes
diffenbachia

Ses feuilles absorbent le toluène et le Xylène. Ses racines éliminent le formaldéhyde. Cette plante n’aime pas la lumière directe mais plutôt un coin ombragé. On peut éliminer les fleurs pour ne pas l’ affaiblir. Pour ceux qui auraient l’idée de mettre ses feuilles en bouche, elles paralysent la langue. Prudence avec des petits.

3.Le lierre:

lierre plantes dépolluantes
lierre

Quoi de plus banal qu’un lierre ? Et pourtant, cette plante en plus d’être mellifère est la championne de la dépollution. Le lierre nous débarrasse du formaldéhyde, du benzène, du Monoxyde de carbone et du toluène. Facile d’entretien, un peu d’arrosage chaque semaine, vous permettez de conserver cette plante multi-fonction dans toutes les pièces de la maison.

4.Chlorophytum:

plantes dépolluantes
Chlorophytum

Parfaite pour ceux qui n’ont pas la main verte, le Chlorophytum ou plante araignée est vraiment peu exigeante. Si vous oubliez de l’arroser, ce n’est pas grave. Elle préfère ca à trop d’eau ! Et pour vous remercier, elle absorbe le formaldéhyde, le toluène, le monoxyde de carbone, le benzène et le xylène. Ce n’est pas gentil, ca ?

5.Le philodendron:

philodendron
Philodendron

Ultra tendance avec ses larges feuilles représentées un peu partout en décoration, c’est la variété « Philodendron erubescens » qui évacue le formaldéhyde. Plante d’ombre, elle n’aime pas l’arrosage trop abondant. On évite de se frotter aux feuilles qui peuvent être irritantes.

6.Le gerbera :

fleurs de gerbera plantes dépolluantes
Fleurs de Gerbera

Appréciée pour ses fleurs colorées, le Gerbera nous débarrasse du benzène, du formaldéhyde et dans une moindre mesure, du toluène. Attention, il s’agit de la plante entière et pas des fleurs coupées dans un bouquet.

7.Le dattier du Mekong:

dattier du mekong
Dattier du Mekong

Adieu le formaldéhyde et le xylène grâce à cette magnifique plante au nom exotique. Imposant (de 90 cm à 1m20),Phoenix roebelenii aime la lumière, même vive. Il ne supporte pas le gel, donc, on le rentre en hiver dans nos contrées nordiques.

8.Le palmier Bambou:

palmier bambou plantes dépolluantes
palmier Bambou

Connu pour éliminer le Formaldéhyde, il est agit également contre le benzène et le xylène. Ce palmier n’est pas un vrai bambou. Donc, pas de crainte qu’il se multiplie à toute vitesse et prenne trop de place. On le mettra dans un endroit lumineux, mais pas trop chaud, car il craint la sécheresse.

9.L’areca:

areca
areca

Parfait pour vous débarrasser du Xylène et du toluène, cette plante impressionnante (jusqu’à 2m50) aime qu’on lui vaporise les feuilles. Il aime la lumière vive et les températures entre 18 et 22°c. Il sera malheureux dans un intérieur sombre.

10.Dracaena marginé:

dracanea marginata plantes dépolluantes
dracanea marginata

En plus d’apporter une petite touche exotique à notre décoration, le Dracaena est une plante parmi les plus utiles en matière de dépollution. À part l’ammoniac, aucune substance nocive citée ci-dessus ne lui résiste. Très facile à cultiver, cette plante se place dans un endroit lumineux. On arrose tous les 4 à 5 jours en été et 1 fois par mois en hiver. Le reste du temps, on brumise ses feuilles. Avec un peu d’amour et de soin, il s’épanouir jusqu’à 2m de hauteur.

11.Anthurium:

Anthurium plantes dépolluantes
Anthurium

Cet étrange végétal est un des seuls à éliminer l’ammoniac. Elle aime le soleil, mais craint vraiment la sécheresse. Donc, on peut la déposer sur des billes d’argiles mouillées en permanence pour lui apporter l’humidité nécessaire. Dès que les fleurs se fanent, on les coupe pour éviter de fatiguer la plante.

12.le Rhapis Excelsa:

rhapis excelsa
Rhapis Excelsa

Avec l’Anthurium, c’est la seule plante à éliminer l’ammoniac (jusqu’à 20µg/h). Cette plante qui déteste le gel sera donc parfaite dans une salle de bain ou une cuisine vu que les produits d’entretien y sont régulièrement utilisés. Il s’acclimate très bien dans une pièce sombre. On l’arrose modérément.

13.L’aloé Vera:

Aloé Vera

Bien connue pour ses vertus cicatrisantes et émollientes, saviez-vous que l’Aloé absorbait le monoxyde de carbone en plus du formaldéhyde? Plantée dans un mélange de sable et de terreau, on la place dans un endroit ensoleillé, mais pas en contact direct avec les rayons du soleil. Un arrosage une fois par semaine est suffisant.

On peut récolter son gel en coupant longitudinalement ses feuilles et en récupérant la pulpe qui s’y loge ( excellente base pour un gel hydro-alcoolique). Par contre, on évite de consommer les extraits de feuilles entières ou le suc (obtenu par incision de la plante) car celui-ci contient de l’aloïne, paradoxalement considérée par l’OMS comme cancérigène.

pulpe d'aloe Vera
Pulpe d’Aloé Vera

14.Le Liriope spicata:

liriope spicata plantes dépolluantes
liriope spicata

Cette plante à fleurs mauves est idéale pour nettoyer le formaldéhyde. Son avantage est qu’elle résiste jusqu’à -30°c. Donc, elle se plaira très bien dans les régions plus froides, contrairement aux palmiers. Elle supporte aussi la sécheresse et aime la lumière ou l’ombre. Une plante très très facile d’entretien pour les moins doués en jardinage d’entre nous.

15.le Chrysanthème:

Chrysanthème plantes dépolluantes
Chrysanthème

Plante de la Toussaint par excellence, le Chrysanthème supprime le Folmadéhyde et le benzène, ainsi qu’un peu d’ammoniac. Il suffit de l’arroser régulièrement pour avoir de jolies fleurs et un air plus sain. Elle résiste bien au froid. Du coup, pourquoi la réserver uniquement aux cimetières ?

Combien de plantes faut-il par pièce ?

L’idéal est de compter 3 plantes par pièce. Il faut respecter un juste-milieu, car tapisser son logement de plantes pourrait amener un trop grand taux d’humidité et aider des champignons à proliférer. Comme toujours, l’excès nuit en tout… Inutile de transformer votre appart en forêt vierge.


Comme vous le voyez, il y en a pour tous les goûts, les climats et les styles d’intérieurs ( lumineux ou sombre, froid ou surchauffé,…).

J’espère que vous trouverez votre bonheur et pourrez améliorer la qualité de l’air que vous respirez chez vous…

À très vite !

Caroline

Recevez gratuitement tous les conseils de my-eco-lifestyle!
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Rejoignez les milliers de personnes qui ont décidé de vivre plus sainement et plus écologiquement!
Pour en savoir plussur notre politique de confidentialité: https://www.my-eco-lifestyle.com/private-policy/

Partagez les bonnes idées avec vos amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.