Agnès Roy: Quand l’upcycling devient glamour

Classé dans : Mode | 0
Partagez les bonnes idées avec vos amis

On a tous de vieux bijoux un peu passés de mode qui traînent au fond de nos tiroirs. La créatrice parisienne Agnès Roy a réussi le pari audacieux de leur redonner une seconde vie.
Après un passage, entre autres, chez Christian Lacroix, cette surdouée du stylisme décide de se lancer seule. Aujourd’hui, grâce à sa marque Agy Rev, elle nous propose des pièces glams sur le principe de l’Upcycling. J’ai eu la grande chance de pouvoir échanger sans tabous avec celle qui transforme les bijoux oubliés en « must have »… Quand « recycler » rime avec luxe et volupté…

Agnes Roy

Bonjour Agnès! Parlez-nous un peu de vous…

Je suis une Parisienne qui a grandi dans le Marais. Après le lycée, j’ai tout de suite fait une école de mode, le « Studio Berçot », où j’ai étudié le style pendant deux ans.

J’ai ensuite fait une année de stage, notamment chez Christian Lacroix, où ma passion pour l’accessoire s’est imposée comme une évidence et ne m’a plus jamais quittée.
Je suis ensuite rentrée comme styliste accessoires chez Kookaï puis pour la marque de rugby Eden Park.

Agnès Roy sac
Agy Rev

Et vos débuts en temps qu’indépendante?

À 30 ans, l’envie de me mettre à mon compte a pris le dessus et j’ai créé ma marque de bijoux « Agyness Riviera ».

J’exposais dans les salons de créateurs, sur les marchés… Puis, j’ai rapidement travaillé avec les

Agnès Roy au travail
Agy Rev

magasins comme « Franck & Fils » et sur Internet, avec des sites de ventes privées.

J’avais gardé en parallèle mon activité de styliste en free-lance.

Je me suis vite aperçue que si je voulais faire grandir ma marque, je devrais vendre toujours plus. Je me suis alors confrontée aux problèmes de production, marges et surtout aux enseignes partenaires qui ne payaient pas toujours.

En définitive, je n’exerçais plus mon métier de styliste, mais parais aux problèmes quotidiens.

J’ai préféré mettre ma marque en suspens et j’ai repris une activité de styliste accessoire salarié chez Morgan pendant 6 ans pour pouvoir me concentrer de nouveau sur mon cœur de métier : la création.

D’où vient le nom d’Agy Rev?

« Agy » pour mon surnom ( je me prénomme Agnès) et « Rev », contraction de rêve car mon univers est onirique, inspiré de mes rêves, projets, envies et surtout l’amour. Agy Rev m’a donc semblé représentatif de mon identité.

Je suis très proche de mon univers de marque. J’essaie en permanence de retranscrire un monde idéal, féminin, glamour, sain avec des valeurs solides.

Agnès Roy
Agy Rêv

Pourquoi avoir choisi l’Upcycling comme mode de création ?

Si ma première expérience de marque n’avait pu aboutir, c’était surtout à cause de problèmes de production : je devais acheter mes matières premières en quantité, et donc, vendre beaucoup.

De plus, au final, reproduire des pièces n’est pas ce qui m’intéresse dans ce métier, mais plutôt le processus créatif qui m’amène à réaliser chacune des pièces.

J’avais beaucoup de matériaux provenant d’échantillons que j’avais réalisé pour les marques, de matières chinées, mais également des bijoux appartenant à ma mère, à ma grand-mère,… Qui étaient passés de mode ou dont la métallisation avait perdu de sa splendeur.

J’ai commencé à assembler les pièces de mon propre puzzle. Je me suis rendue compte que je n’avais nul besoin d’acheter de nouvelles choses, mais que tous les éléments que j’avais déjà en ma possession se répondaient.

La maxime du philosophe Antoine Lavoisier « Rien ne se perd, tout se transforme » est devenu un fil conducteur.

Bien entendu, il m’arrive d’acheter de nouvelles trouvailles que je chine en brocante, mais je n’achète plus en série (ou seulement pour personnaliser chaque pièce). Tout ce que je devrais faire produire est exclu.
J’utilise donc des matériaux qui existent déjà dans logique responsable. Je ne veux pas citer l’argument écologique, car, pour moi, il est aujourd’hui une réalité et devrait faire parti intégrante de nous-même et nos choix.

Agnès Roy bague poisson
Agy Rev

Votre univers créatif est très glamour. Où puisez-vous votre inspiration ?

Je travaille mes collections en « histoire de mode ».

Je pars souvent d’un « mood board » et de matières brutes.

Les scénarios qui m’animent tournent autour de ma vie rêvée de Parisienne. Mes collections sont très personnelles et me ressemblent. J’essaie de ne suivre aucun dictat.

Je pense que si les Parisiennes sont reconnues comme étant les femmes les plus chics, c’est grâce à leur personnalité. Elles s’assument et sont fières de se créer chacune leur style. On peut dire que ce sont les Parisiennes qui m’inspirent!

Chaque pièce a donc sa propre histoire et est unique ?

J’ai une collection limitée de pièces intemporelle, ce sont des estampes vintages chinées. Mais il est vrai qu’à terme, j’aspire à ne travailler plus que des pièces uniques.

Agy rêv bracelet
Agy Rev

Quels gestes quotidiens avez-vous adopté pour tenter de protéger la planète ?

Bonne question ! J’essaie de montrer l’exemple, même si aujourd’hui, on trouve rapidement nos limites.

J’ai éradiqué les bouteilles en plastique et ne me passe plus de ma carafe filtrante.
Je fais mes courses au marché toutes les semaines où j’achète fruits et légumes de saison.
Fini de renouveler systématiquement ma garde-robe: je garde mes vêtements tant qu’ils sont portables et je les recouds si je le peux.
J’essaie de consommer moins, mais mieux.
J’aime l’idée de réparer et non jeter automatiquement ce qui est cassé.

Où peut-on découvrir et se procurer vos créations ?

Sur mon site internet www.agyrev.com

Et j’organise également des ateliers bijoux upcycling pour les femmes qui n’oseraient pas passer le pas de la récupération. Je leur apprends à recycler, transformer et donner une nouvelle jeunesse à leurs bijoux.

Agy Rêv
Agy rev

Vous l’aurez compris, Agy Rev, ce sont des pièces « choc » pour une tenue qui ne nous fait ressembler à aucune autre… Tout en donnant une seconde vie à des objets tombés dans l’oubli. Une belle façon d’affirmer sa personnalité en faisant un geste pour la planète…

À offrir ou se faire offrir de toute urgence… En attendant Noël ou son anniversaire, on peut toujours s’inscrire aux ateliers d’Agnès en cliquant sur le lien suivant… https://www.airbnb.fr/experiences/866516

Autres articles qui pourraient vous plaire:

Rencontre avec Emilie Eppe, la créatrice belge qui monte

Comment je fais un geste pour la planète en m’achetant un vêtement de créateur à 25 euros?

Recevez gratuitement tous les conseils de my-eco-lifestyle!
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Rejoignez les milliers de personnes qui ont décidé de vivre plus sainement et plus écologiquement!
Pour en savoir plussur notre politique de confidentialité: https://www.my-eco-lifestyle.com/private-policy/

Partagez les bonnes idées avec vos amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.