Pourquoi vous ne devriez plus jeter vos cartons? Rencontre avec Stephane Munoz, cartonniste de génie.

Classé dans : maison | 2
Partagez les bonnes idées avec vos amis

Connaissez-vous le métier de cartonniste ? Non ? Et bien il y a quelques semaines, moi non plus. Et puis, j’ai découvert les œuvres de Stéphane Munoz!
Cet artiste talentueux et engagé transforme de vieux cartons en véritables oeuvres d’art. Meubles, sacs, coffres-fort,… Tous ces objets incroyables prennent vie entre ses mains…
J’ai eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions afin de vous faire découvrir son univers magique et décalé…

Stéphane, pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

Je suis diplômé des Écoles des Beaux-Arts de Toulouse et de Santa-Cruz de Tenerife (Espagne) ainsi que d’un Master II d’Ingénierie et d’Animation territoriale (Bordeaux III), et 30 ans d’expérience dans l’animation socioculturelle.

J’ai toujours gardé des liens étroits avec la création, dans mon activité professionnelle. J’ai d’ailleurs développé des projets culturels et artistiques auprès du jeune public (Arts plastiques, théâtre, danse, musique…Etc) au sein du territoire sur lequel je travaillais.

En 2007, je fais ma rencontre avec le carton que je pratique en autodidacte durant 12 ans, de plus en plus intensément, avant de m’engager dans une formation d’artisan cartonniste.

En 2018, je décide de faire de ma passion mon activité professionnelle, et de développer un projet professionnel tout en œuvrant à valoriser le carton pour rendre à cette matière ses lettres de noblesse, au-delà des aspects écologique et de recyclage.

rhiniceros en carton

Pourquoi le carton ?

En 2018, je décide de faire de ma passion mon activité professionnelle, et de développer un projet professionnel tout en œuvrant à valoriser le carton pour rendre à cette matière ses lettres de noblesse, au-delà des aspects écologique et de recyclage.

Le carton se travaille très facilement et sans avoir un investissement en machine important contrairement au bois par exemple qui nécessite rapidement d’avoir des outils pour être coupé, perforé, poncé…Etc)

De plus, j’ai fait mes études à l’école des beaux-art, et en tant qu’étudiant peu fortuné, on se rabat rapidement sur le système D et la récup. J’ai gardé ce principe de fonctionnement après mes études, je ne suis pas un gros consommateur et j’aime bien l’idée de faire d’un déchet ma matière première.

armoire valise en cartons
armoire valise en cartons
armoire valise en cartons
meuble armoire valise en cartons

Quels sont vos objets de prédilection ? Où allez-vous chercher votre inspiration ?

Souvent, c’est la fin d’une création qui en amène une autre (Si je n’ai pas de commandes sur mon planning… Ce qui est de plus en plus rare…Et c’est tant mieux.).

A temps perdu sur mes loisirs, j’ai une passion pour les coffres forts, j’adore en fabriquer. C’est la complexité qui m’intéresse car un coffre-fort en carton, d’abord c’est absurde, et ensuite c’est une grande réflexion et prouesse technique. J’aime bien les défis. Est-ce que je peux arriver à faire ceci ou cela avec du carton ?

coffre fort en cartons

Plus généralement, l’art m’inspire beaucoup, même si ce que je fais n’est pas de l’art… C’est du carton ! J’essaie de m’inspirer des travaux d’artiste ou de choses simples, glanées ici ou là… Et je ne peux m’empêcher de temps à autre de revenir à mes amours d’antan. Notamment, auprès des affiches lacérées de Jacques Villeglé que je maroufle sur mes cartons. Car les affiches lacérées comme le carton sont très addictives et infinies de possibilités. C’est complexe l’inspiration !

Justement, j’ai cru comprendre que vous avez sillonné la France au côté de Jacques Villeglé. Comment ce grand artiste vous a-t-il inspiré?

En effet en parallèle de mon activité professionnelle, je me suis impliqué comme assistant auprès d’artistes de renommée internationale : Joël Hubaut (1999-2001), Jean-Pierre Raynaud (2001) puis comme scénographe auprès du Musée d’Art Ancien et d’Art Contemporain d’Epinal.

Mais, surtout, Jacques Villeglé (Fondateur du mouvement des nouveaux réalistes avec, Yves Klein, Jean Tinguely, Nikki de St-Phale, Harman, César, Raymond Hains, François Duffrène) pendant une dizaine d’années.(1997-2007). J’ai pu faire un tour de France des lieux de diffusion des musiques amplifiées ainsi que des lieux majeurs d’arts contemporain en France et en Europe (galeries, musées et centre d’arts) jusqu’à son exposition rétrospective au Centre Georges Pompidou-Beaubourg en 2008.

Nos démarches (sans prétentions aucune) ont des points communs : la récupération de matière que l’on trouve à profusion dans la rue pour la valoriser comme une œuvre d’art.

Jacques Villeglé

Comment se déroule le processus de création d’une de vos œuvres ?

Tout commence par quelques petits croquis en guise de recherche. Quand je pense avoir trouvé la bonne forme, j’affine le dessin. Ce dessin est reproduit à sa taille réelle sur une plaque de carton et découpé pour obtenir un profil.

À partir de cette étape, je réalise une structure interne avec une grande quantité de petits morceaux de carton qui fera la solidité du meuble. Chaque meuble selon sa destination a une structure interne différente car un fauteuil n’a pas les mêmes contraintes qu’une table ou qu’une console…

Stephane Munoz

Vient ensuite l’étape du collage de cette structure interne et d’une coque externe (toujours uniquement avec du carton) qui vient s’appuyer sur la partie intérieure, ainsi, je m’assure d’une solidité du meuble en tout point…. Ce processus reste en un secret d’atelier.

Lorsque la fabrication est faite, il peut y avoir une étape de ponçage afin de corriger certains petits défauts. Je travaille en effet avec une règle et un cutter comme seul outils. Tout est entièrement fait manuellement sans outil électrique.

L’étape qui suit est le kraftage, un marouflage de bande kraft qui va consolider mes collages et solidariser chaque partie entres elle et garantir une solidité supplémentaire, puis un kraftage face par face de l’ensemble qui renforce également le tout et donne une homogénéité au tout. Plusieurs couches de papier peuvent être collé face par face afin d’obtenir un résultat le meilleur possible et enlevé les petits défauts des cartons: plis, accros par exemples.

Le meuble peut être considéré comme terminé à ce niveau de réalisation, mais il m’arrive parfois des pousser plus loin la finition ou la décoration par une mise en couleur ou en texture, soit avec du papier coloré et/ou texture, soit en appliquant une peinture ou un vernis.

Je peux également appliquer de la résine pour une finition des plus surprenante.

Le processus est assez long.

Vous utilisez du carton recyclé ? D’où vient votre matière première?

Quasiment tous les cartons sont des cartons recyclés, car les fabricants fabriquent leurs cartons avec une partie de pâte issue du recyclage. Pour ma part, je n’utilise que du carton recyclé que je récupère.

Au début je faisais le tour des bennes des magasins pour m’approvisionner en matière première.

Aujourd’hui, j’ai des « fournisseurs officiels ». En effet, sur un principe d’économie circulaire, je me suis créé un petit réseau de récupération. Notamment dans des boutiques de vélo et un garage automobile qui ont la gentillesse de me garder les cartons qu’ils reçoivent.

Stephane Munoz

Dans la vie de tous les jours, quels sont vos petits gestes pour préserver la planète ?

J’essaie de me déplacer de moins en moins avec ma voiture, alors qu’il y a quelques années, je faisais plus de 40 000 km par an. Bien que je vive à la campagne et que l’utilisation de la voiture soit incontournable, j’essaie de m’organiser et de regrouper mes déplacements pour éviter les aller-retours incessants.

Je consomme aussi de plus en plus du local.

C’est important que chacun ait de petit geste pour préserver la planète… Je suis quand même très critique car on nous culpabilise individuellement sur notre impact sur la planète alors que les responsables politiques et surtout les industriels ne regardent souvent qu’un aspect financier et continu à faire comme si de rien n’était… Les choses sont en train d’évoluer et de changer mais malheureusement pas assez rapidement.

Je viens également de réaliser un meuble pour l’association HopHopFood, créée par des citoyens sensibilisés à la question du gaspillage et de la précarité alimentaire d’une partie de la population. Il s’agit d’une plateforme géolocalisée gratuite à destination des particuliers.

À travers ce projet, qui a pour mission de :

• Lutter contre le gaspillage alimentaire ;

• Encourager et faciliter les dons entre particuliers ;

• Créer du lien social.

L’association intervient autour de 3 champs d’action:

1) Une plateforme digitale qui permet à des citoyens d’offrir gratuitement des produits alimentaires à leurs voisins.

2) Des collectes chez des partenaires. Afin de mieux participer à la lutte contre la précarité alimentaire, le HopHopFood s’appuie sur un réseau de Cigognes Citoyennes pour collecter des produits directement auprès de clients de supermarchés partenaires.

3) Un réseau de garde-mangers solidaires. Grâce à de nombreux partenaires, nous sommes en train de construire et d’implanter le premier réseau de garde-mangers solidaires à Paris et à Bordeaux pour rendre les dons et collectes encore plus faciles.

Où peut-on se procurer vos œuvres ?

Pour le moment à mon atelier, dans mon garage et sur ma page facebook « Stéphane Munoz Cartonniste ». J’essaie de publier régulièrement mes créations. Bientôt sur mon site internet http://cartonniste.fr, il est en construction, c’est Louise ma fille qui le réalise et le met en forme, une chance, c’est son boulot.

Mes créations personnelles et des réalisations sur commandes y seront présentées, ainsi que des objets lampes, sac à mains, jeux, animaux, jeux pour enfants tableaux… Et des sculptures 3 d.

On pourra y télécharger des fichiers PDF prêts à imprimer pour être découpés et collés, des pépakura(s) (sculptures en carton) que l’on pourra réaliser accompagnés par une « notice » pas à pas en images. Enfin, une boutique en ligne où l’on retrouvera toutes mes réalisations.

stephane Munoz

Comme vous avez pu le découvrir, chaque objet est totalement unique et le fruit d’un long travail de fabrication. Je ne regarderai plus jamais mes cartons de la même façon… Vive l’Upcycling! On a hâte de découvrir le site de Stéphane…

Je vous invite également à découvrir sur le blog d’autres créateurs qui recyclent en créant des merveilles!

A très vite!

Articles qui pourraient également vous intéresser:

Rencontre avec Emilie Eppe, la créatrice belge qui monte

5 idées sublissimes pour recycler vos bouteilles en verre

Comment couper une bouteille en verre?

Recevez gratuitement tous les conseils de my-eco-lifestyle!
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Rejoignez les milliers de personnes qui ont décidé de vivre plus sainement et plus écologiquement!
Pour en savoir plussur notre politique de confidentialité: https://www.my-eco-lifestyle.com/private-policy/

Partagez les bonnes idées avec vos amis

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.